La règle 40 : Les Jeux dont il ne faut pas prononcer le nom

Nous sommes rivés à notre écran de télévision depuis les derniers jours. La frénésie est mondiale et généralisée. Aucun mode de communication n’est épargné. Facebook, Twitter, la presse écrite, la radio : tous les médias vibrent au rythme des Jeux Olympiques.

C’est le sujet qui est sur toutes les lèvres, mais tous ne peuvent pas profiter de la manne. Pour protéger sa propriété intellectuelle, le Comité Olympique a instauré des règles très sévères encadrant la diffusion de son contenu par des organisations commerciales.

 

C’est donc ainsi que durant la période des Jeux Olympiques, du 27 juillet au 24 août 2016, mentionner pratiquement tout ce qui touche de près ou de loin aux Olympiques est formellement interdit, à moins d’être un commanditaire officiel : c’est la règle 40.

En quoi consiste la Règle 40

Voici un exemple des choses que les organisations ne peuvent PAS faire sur les médias sociaux pendant la durée des jeux :

  • Utilisez des termes tels que : Olympique(s), Olympien(s), Olympiade(s)

  • Une utilisation des termes suivants de façon à suggérer un lien entre un Participant (Concurrent, entraîneur, etc.) et les Jeux Olympiques : 2016, Rio/Rio de Janeiro, or, argent, bronze, médaille, effort, performance, défi, été, Jeux, sponsors, victoire

  • Souhaiter bonne chance aux Participants

  • Utiliser le logo des Jeux Olympiques, ou en faire une version maison (reproduire les anneaux avec votre produit, par exemple)

  • Publier des résultats

  • Parler des Participants

  • Utiliser les hashtags entourant les Jeux, #Rio2016 par exemple

  • Partager du contenu officiel

 

Bref, c’est un terrain très très glissant.

 

Pour les athlètes, cela veut aussi dire qu’ils ne peuvent pas mentionner leurs commanditaires personnels, à moins que ceux-ci soient aussi commanditaires des Jeux Olympiques.

 

Quelques marques ont réussi avec brio à contourner les règles.

Under Armour ne peut pas directement montrer le lien entre eux, Michael Phelps et les Olympiques durant la Période des Jeux. Cependant, avec cette publicité, on comprend tout de suite pourquoi Michael Phelps s'entraîne et l’effet est réussi.