La réalité virtuelle bientôt accessible pour « tous » avec la PlayStation VR

La réalité virtuelle fait rêver depuis plus de 70 ans maintenant. Comme la plupart des technologies modernes, la réalité virtuelle tient ses origines de la science-fiction. Dans les années 30, Stanley G. Weinbaum fait mention d’une technologie basée sur les yeux avec un système d’hologrammes qui inclut aussi le sens de l’odorat et le toucher dans « Pygmalion’s Spectacles ». Bien sûr, la technologie VR (du terme anglais Virtual Reality) a fait son apparition dans le monde réel bien avant les casques de réalité virtuelle « modernes ». Je crois que pour bien mesurer l’ampleur et l’importance que la réalité virtuelle a dans notre quête du divertissement, nous devons explorer ses origines; des jouets aux technologies ultra-avancées.

le View-Master
View-master Sawyer’s
Qui n’a jamais utilisé le célèbre View-Master de Sawyer’s? Les célèbres lunettes qui vous montrent des paysages en 3D ou des scènes de films mythiques de Walt Disney; des tas et des tas de roulettes différentes ont fait le bonheur des gamins depuis la fin des années 30. Nous voyions ainsi pour la première fois des images comme si nous y étions en trois dimensions!


L’arrivée du casque de réalité virtuelle

Plusieurs utilisations du concept de réalité virtuelle ont fait leur apparition entre l’introduction du fameux View-Master et le premier casque réel de VR : des prototypes de stations de projection multi sensorielle et simulateurs de vols rudimentaires de l’armée dans les années 60. C’est dans les années 70 que le premier visiocasque de VR fit son entrée, ce casque permettait aux utilisateurs de voir des scènes en 3D sur ses deux écrans et de s’y sentir immergé. Sans moyen d’interagir avec ces panoramas, la technologie était vouée à l’échec, c’est alors que le DataGlove fut inventé. Avec cette nouvelle avancée, nous pouvions maintenant contrôler les choses qui nous étaient présentées. Ces systèmes étaient toutefois réservés aux chercheurs et nous étions encore loin de pouvoir porter nos casques dans le confort de nos salons.

le Power Glove


Le Power Golve de Nintendo
Vous vous demandez sûrement ce que cette relique du divertissement vient faire ici… Bien, le Power Glove fut le premier produit de réalité virtuelle réellement accessible à la population. Il ne nous était pas ici offert de s’immerger dans le monde de nos jeux par la 3D ou la perspective à la première personne, qui nous donnent la chance de voir les choses du point de vue de notre héros, mais bien par les mouvements que nous effectuions. En effet, les gens de Mattel, qui distribuaient la NES en Amérique, avaient vu le DataGlove en action et ils ont cru que le fait de commercialiser ce gant serait plus simple et plus abordable que de recréer un visiocasques complexes comme ceux que les chercheurs utilisaient. De plus, ça n’aurait jamais compatible avec la faible console de jeux de l’époque.
Le seul jeu qui aura utilisé cette technologie de façon convaincante se révéla être Super Glove Ball, un jeu où nous lancions une balle dans un tunnel pour casser des briques au mur devant nous. La balle rebondissait et percutait des obstacles et nous devions l’attraper à l’aide du Power Glove.
Avec l’ambition et la nouveauté de cette technologie, aucun développeur de renom ne s’est consacré à développer des jeux interactifs. Les consommateurs furent laissés sur leur faim à jouer à des jeux qui n’étaient pas conçus pour être joués avec le fameux Power Glove. Inutile de décrire l’expérience frustrante de devoir jouer avec des mouvements plutôt contre-intuitifs à des jeux qui demandaient plus d’adresse, tels que Super Mario Bros. ou Castlevania. C’en était fini du Power Glove…

Virtual Boy Nintendo
Pas de réalité virtuelle sans casques…
Nous voici dans les années 90, je ne vous nommerai pas toutes les tentatives échouées de commercialiser des visiocasques de réalité virtuelle par de multiples organisations. SEGA et son SEGA-VR, qui fut un échec lamentable, Nintendo et son Virtual Boy qui fit un peu mieux que ses compétiteurs, mais qui fut un des plus gros désastres commerciaux en raison du coût énorme lié aux recherches et au marketing agressif qui ne montrait pas la réelle immersion. Le public n’était pas préparé pour un tel produit. Nous devons aussi noter que même si cette console était la première réelle fenêtre vers le VR moderne, son image monochrome en rouge et noir était très dure pour l’œil humain.
En était-ce fini de la relation entre la réalité virtuelle et les jeux?

Nintendo Wii Nintendo
Un étrange déjà-vu
Bien ironiquement, la réalité virtuelle passa encore une fois par l’absence de casque. Nintendo qui dû s’avouer vaincu par deux fois antérieurement dans sa quête de briser le quatrième mur pour ses joueurs. La Nintendo Wii, encore une fois, visait à nous immerger dans le jeu par le contrôle et non par le mode de projection du joueur dans la peau des personnages via l’affichage. La Wii étant beaucoup plus simple et intuitive à utiliser que les tentatives antérieures du fabriquant; le Power Glove et son tristement célèbre Virtual Boy, arriva à séduire plus de 100 000 000 de joueurs! Il était maintenant possible de jouer aux quilles dans son salon tout en « lançant notre boule » vers le téléviseur, il était possible d’affronter des ninjas à l’aide de notre « katana », nous pouvions descendre les méchants en brandissant notre « pistolet ». Tout cela rendu possible grâce à la merveilleuse Wii Remote, la manette révolutionnaire de Nintendo!
Vous trouvez peut-être que nous sommes très loin de la réalité virtuelle avec la « bonne vieille » Wii, mais il s’agit toujours de bien jouer ses cartes. Nintendo plaçait à ce moment-là le premier domino qui amènerait les joueurs vers la réalité virtuelle telle que nous la connaissons aujourd’hui.